A neo-platonic organisation of the kitchen

Quatre-vingt-quatre micromadrigaux mnémoniques., pour trois voix, voix enregistrée et trois cuivres.

Composition

2020

Catalogue number : 90

It superimposes the interior space of my marseille kitchen on the nave of the church of Saint Eustache in Paris. It is divided into 84 micro-madrigals. Each corresponds to an object located in a specific place of the kitchen whose cardinal point (latitude) is indicated in the score.
The three singers must orient themselves in space, projecting their voices towards the latitudes indicated by the symbol in relation to the cardinal points.
Written fort the Festival d’Automne a Paris as part of Consensus Partium with David Christoffel.

[sound_iframe_sc]

Le Sud ( en bas dans la partition) correspond a l’autel dans l’eglise et a la position approximative de mon frgio dans ma cuisine a Marseille.
Le Nord (en haut dans la partition) a l’orgue et la sortie de l’eglise.
Le Est (a droite dans la partition) correspond au transept nord dans l’eglise et a la position de la table dans ma cuisine a Marseille.
Le Ouest (a gauche dans la partition) correspond au transept sud dans l’eglise et a l’emplacement de l’évier et du poêle dans ma cuisine a Marseille.
Sans trop s’éloigner du rythme indiqué, la fin de chaque micromadrigal peut être interpreté comme un bref point d’orgue et le début du suivant peut être indiqué par un geste de l’un des chanteurs qui signale également le moment où chaque fragment de voix préenregistré est diffusé. ( Il y a 84 fragment de voix préenregistrées correspondants au 84 micromadrigaux ).

« …Modena jaune. Trois flocons. Parmesan étiqueté. Sésame rose mais bon. Petit pot safety. Quatre- cent-quatre calories. Planète feminista. Marseille. Planche jaune. Paysage fissuré. Carrelage. Sac à bande russe. Fête gabouille. Deux cuillères de désir. Caoutchouc. Épinglé. Amoureuse épinglé. Culture officielle. Jeton non remboursable. Jeton de fête foraine. Vert aux poireaux. Tomates cerises. Citron jaune. Gingembre. Des gousses d’ail blanc. La nouvelle Jeannette. Des ballons à gonfler multicolores. Batteur. Scotch transparent. Cuillère à riz. Ouvre boîte rouge. Tire-bouchon canard. Mystère exotique. Bavoir éléphant. Torchon rayé. Bouton d’allumage. Bol à mixeur. Paquet de céréales. Radio de cuisine. Suçoir. Une sorcière au chaudron. Photophore. Cercle de sopalin. Planche à découper. Enceinte portable. Pelle sans balayette. Petite passoire. Petit bordel qui s’accroche. Lampe design. Petit moule à gateaux. Gobelet plastique ours. Égouttoir à anse orange. Bouquet de spaghettis. L’essentiel des huiles. Pilon mâle. Pilon marbré. Un truc Ikea. La tasse du cochon gourmand. Panier d’entre deux. Boîte à café. Un cuit-tout magique. La vieille ferraille. Un cadre d’amitié. Breuvage de sorcière. Viva! Un joli petit navet peint sur une belle boîte en bois. Des graines dans un pot. Le petit monsieur en porcelaine. La cafetière italienne. Un verre avec des bonbons dedans et des oreilles de lapin. La théière au bord du gouffre. Empilade de bols. Fracas de casseroles. Compotes de poche. Rouge vert bleu. Presse à jus. Uh ça aspire. Ah ! La bonne mère ! Les bons conseils d’instantcook. La vierge veille. Tic tac tic tac tic tac tic tac tic tac. tac… »

Paris. Eglise Saint-Eustache. Octobre 9th, 2020. Festival D’Automne a Paris. Prèmiere.

Alessandro Bosetti et David Christoffel, voix
Trio vocal Déclic – Valérie Philippin, Noémie Legendre, Frederike Borsarello
Maxime Morel, tuba et trombone
Matthias Champon, trompette
Nicolas Chedmail, cor

Composé comme partie de Consensus Partium avec David Christoffel, commande du Festival d’Automne à Paris.

Pour Cathryn Boch.

© Alessandro Bosetti / 2021